Pages

vendredi 13 septembre 2013

Canaille



Hello !

Bizarrement, je me souviens du jour où j'ai acheté cette jupe-culotte, transparente. Autant dire, ce truc casse-gueule.

C'était le jour d'une soirée pour une marque sympa, rue Saint Honoré.
Ou du Faubourg Saint Honoré.
Y'a rien à faire, je sais pas les différencier ces deux-là.

La rue de Colette quoi.

Personnellement, je me sens mal à l'aise dans ces soirées-là.
J'y suis peu invitée ceci dit et mon boulot m'empêche d'aller à celles où je suis invitée.
A la fois, je regrette de ne pouvoir y aller et en même temps, quand j'y suis, j'y suis mal.

Le fait est que j'ai du mal à m'immiscer dans un groupe déjà formé.
Impression de déranger, de pas être à ma place.
Donc, je m'immisce pas ou peu et j'erre dans le lieu choisi, feignant d'être passionnée par ce qui attrappe mon regard, un verre de champ' à la main.

Pour se sentir bien dans ces soirées-là, qui peuvent être vachement cools - je tire mon chapeau aux organisatrices - il faut appartenir à un "groupe", du moins c'est mon impression.

Problème, je n'appartiens pas à un groupe. Puisque je fréquente rarement les endroits où on intègre un groupe, donc.

Vous suivez ?

Ca doit être aussi que je suis un peu nulle en relationnel, en "société".
Pourtant j'ai des amis, mais ils se comptent sur les doigts de la main.
Je crois que c'est mon père qui m'a dit "Faut bien choisir ses amis et c'est pas nécessaire d'en avoir des tonnes".

Mais là, je m'écarte sérieusement.

Donc cette jupe-culotte transparente.

Je viens de l'acheter, je l'ai à la main (dans un sac hein), je suis à la soirée et je croise une autre blogueuse, que je connais.

"Connais" dans le sens où je l'ai croisée deux ou trois fois, dans d'autres soirées.
Traduction : pas une amie, pas même une copine.

Je vais pas passer à côté sans rien dire, feignant de pas l'avoir reconnue hein !

Mais problème, je n'ai rien à lui dire, puisque je n'ai pas de "relation" avec elle, ni avec ses relations à elle, dont je ne connais ni la vie, ni "l'actualité".

Ah oui, j'évite les ragots, potins et autres affabulations sur les "copines" blogueuses, j'estime que mon temps est précieux et je tente de le consacrer, du mieux que je peux, à d'autres choses.

Vous suivez toujours ?

Tout ça pour dire que me voilà à lui parler de cette jupe-culotte, à la blogueuse croisée.
Tout en me disant, au moment même où cet insipide sujet de conversation prend forme et s'échappe de mes lèvres :

"Mais punaise qu'est ce que tu vas lui parler de cette jupe, qu'est ce que tu crois qu'elle en a à cogner de ta jupe, BONDIOU !"

Voilà, ça c'est moi en soirée, bonne à rien et mauvaise en tout. 

Et donc l'histoire de cette jupe, portée ici des mois après.
La vérité, c'est que je ne savais pas du tout quoi vous raconter aujourd'hui.

See U !


 

This Outfit : 
Chemise/shirt : vintage 
Jupe/skirt : Other Stories 
Sac/bag : vintage 
Chaussures/shoes : vintage 

15 commentaires:

  1. Et bien pour une jupe dont tu ne savais pas quoi faire, on peut dire que c'est réussi. J'aime beaucoup ce genre de vêtements à détails surtout quand on arrive à maîtriser son potentiel casse-gueule. En tout cas chapeau bas !

    http://impossiblenestpastextile.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  2. Cette jupe est folle j'adore!!

    Karole
    www.karolejosefabonnet.com

    RépondreSupprimer
  3. Love your style. It's so refreshing & unique. Always the perfect masculine/feminine twist!

    RépondreSupprimer
  4. je suis exactement comme toi, et je me suis parfois sentie mal lorsque je ne m'intégrais pas à un groupe...mais aujourd'hui je sais que j'ai de la valeur, que je ne suis pas obligée d'avoir mille amis et que ceux que j'aime et qui m'aiment suffisent ! En tout cas tu as très bien mis les mots sur ce que je ressentais, merci !

    RépondreSupprimer
  5. ha ha tu m’as fait rire parce que je suis un peu ton clone dans ces soirées ! Je ne suis pas tellement invitée non plus, mais j’ai du mal à me fondre dans un groupe de blogueuses que je ne connais ni d’Eve, ni d’Adam (quel sujet aborder, que faut-il dire dans ces moments là ??-)
    Du coup, je dis aussi un peu n’importe quoi.
    Mais on ne doit peut être pas être les seules !!!
    Enfin tu m’as fait rire avec ta jupe-culotte.
    Et j’aime beaucoup ton chapeau, il te va comme un gant (si je peux m’exprimer ainsi).
    Bises

    RépondreSupprimer
  6. Je suis super fan, j'adore cette jupe et ta chemise
    je me suis trouvé une chemise comme ça il y a
    quelques semaine, super jolie.

    http://freedmode.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  7. Sweet pictures and a great look.
    Love
    Tabea

    http://wolkedrei.blogspot.de/

    RépondreSupprimer
  8. Elle est jolie, cette jupe, en plus, il y a des poches.
    Là je suis nouvelle dans un lycée pour la dernière année. Sûr que c'est difficile de s'intégrer quand les autres parlent tout le temps des gens que je ne connais pas, et donc j'ai l'impression de déranger et d'être de trop. Mais ainsi va la vie, ce n'est qu'un mauvais moment à passer et puis il ne faut pas avoir peur de la solitude.

    RépondreSupprimer
  9. Hello! Je viens de découvrir ton blog par hasard et je l'adore! Tu peut me compter parmi t'es fidèles. Et si le cœur t'en dit vient faire un tour sur mon blog! ;)
    Des bises
    http://www.lecomptoirdelilou.com/

    RépondreSupprimer
  10. I've always loved your vintage looks including this one! Perfecto!

    http://steffisanta.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  11. Hello! je te contacte pour t'informer que je viens de créer un blogroll et tu en fais partie!
    Des bises
    http://www.lecomptoirdelilou.com/

    RépondreSupprimer
  12. tu devrait accompagner sait chaussures avec chaussettes a carreaux en laine

    RépondreSupprimer
  13. Pffff alors comme je te comprends !!! Tu n'imagines même pas ! Je deteste ce sentiment de se sentir en trop, de gêner !!!! Souvent je préfère ne pas y aller plutot que de ressentir ça ! :)

    RépondreSupprimer