Pages

jeudi 26 février 2015

Back in business !

 


Hello !


Si vous saviez comme je l'aime ce grand machin en drap de laine, même si j'avoue que battre les Highlands serait plus adapté que les rues parisiennes !

Ces derniers temps, je n'ai pas été bien présente, mais c'était pour la bonne cause : je suis en train de terrasser une dépression naissante.

Mes armes ? Tricot, câlins de chats et occupations saines.

Et je suis en train de venir à bout de cette petite invitée indésirable !

Je ne vais pas m'étendre sur ce que je pense de la manière dont est perçu le mal du siècle dans notre société, totalement incompris par ceux qui ont la chance de ne pas avoir le cerveau calibré pour en souffrir.

On se heurte alors à une incompréhension totale : "Mais enfin, t'as tout pour être heureuse !"

On est également rapidement exclu par les "faux amis", ce qui n'est pas une mauvaise chose finalement, ça permet de savoir au quart de tour sur qui on peut compter et sur qui il faut éliminer de son entourage.

Il y a un âge où il faut apprendre à larguer les boulets, hein !

Quand le bourdon, jolie expression de ma mamie d'amour, qui dédramatise le truc ainsi, le rend plus enfantin et donc plus facile à abattre (elle m'a bien aidée sur ce coup-là ma mamie), frappe un pote, tentez de ne pas vous en détourner.

Parce que oui, c'est chiant un pote dépressif, pas drôle, toujours triste et sombre.
Mais ça reste un pote, qui va avoir besoin d'aide.

Moi je me console toujours un peu d'avoir cette tare en me disant que même mon idole Stephen Fry en souffre - et en parle fort bien - alors c'est bon, je suis pas complétement dingue.
On se rassure comme on peut.

Bon moi, ça y est, c'est bon, j'ai eu un soutien de dingue, des proches qui ont vu le truc venir et ont agi en conséquence (merci mon Isa !).



C'est reparti comme en 40 !



See U !



 



This Outfit : 
Manteau/coat : Burberry vintage
Robe/dress : H&M Trend 
Sac/bag : New Look
Bonnet/beanie : DIY (fière !)
Chassures/shoes : Doc Martens

17 commentaires:

  1. Merci pour ton article, courageux. Je connais malheureusement cette putain de maladie car j'ai failli perdre mon papa à cause d'elle. Voilà.

    Heureuse que tu ailles mieux !

    PS : le combo collant/Doc est vraiment cool !

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup cette association entre le manteau et la robe. Et j'aime beaucoup ton texte aussi, dans un moment où j'ai besoin de lire que d'autres ont "le bourdon" aussi. Merci, donc. Ça explique peut-être aussi pourquoi je commente sur tes articles à qui mieux mieux. Je suis bien contente de ne pas avoir quitté la blogo, finalement.

    Bref, courage :) la vie est plus réelle quand on est "calibré" pour avoir aussi des moments noirs.

    RépondreSupprimer
  3. Ce n'est peut être pas approprié, mais ta façon de te confier est vraiment adorable, comme ta façon de parler, la plus naturelle du monde, toujours.

    Courage ma jolie, demain sera plus beau (et Spring is coming !)
    Bisou

    RépondreSupprimer
  4. Je te souhaite des lendemains tout bleus (ou verts, ou jaunes, ou roses, comme tu préfères)... Merci pour ta simplicité et ta joliesse, c'est bête mais ce petit post me réconforte beaucoup (mon frère a tenté de mettre fin à ses jours pour ce genre de raisons il y a quelques mois)... Heureusement la vie continue et on s'aime assez pour qu'il aie trouvé la force de rester avec nous.
    Bises et merci !

    RépondreSupprimer
  5. Tu as toujours de magnifiques manteaux !

    Madame Maurice
    http://mmemaurice.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
  6. Ce post me fait comprendre à quel point je me suis attachée à toi à travers ce blog ! Depuis que je te suis (mettons un an et demi ?) j'aime tout ce que tu dégages, autant vestimentairement que verbalement. Et je suis réellement tristoune de savoir que tu as traversé une telle phase. Mais je suis du coup vraiment contente que tu aies réussi à en venir à bout :D Je ne peux que te souhaiter plein de courage pour vivre avec cette fragilité mais tu n'as pas l'air d'en manquer ! Keep going on !

    Plein d'amitiés (mais ça non plus tu n'en manques visiblement pas ;) )
    Victoria

    RépondreSupprimer
  7. Rétablis toi vite et reviens nous en bonne santé
    Deltreylicious

    RépondreSupprimer
  8. C'est courageux d'en parler, de ce bourdon, et de ne pas en faire une petite chose sale et noire qu'il faut reléguer honteusement au fond du placard !
    Je t'envoie du courage par brouettes !
    PS : j'avais lu trop vite, au départ j'avais compris que c'était ta mamie qui avait frappé un pote ! Costaude la mamie ^^

    RépondreSupprimer
  9. J'aime tellement voir les gens bien emmitouflés dans leurs longs manteaux en hiver... Sinon, courage. Ton blog est super !

    RépondreSupprimer
  10. Amazing outfit. Totally loving your blog.

    xx
    Niziya | www.threefourbeyond.com

    RépondreSupprimer
  11. Je crois que je n'ai encore jamais commenté depuis que tu t'es fait couper les cheveux mais ça te va très très bien je trouve. J'aime de plus en plus ton style. ça fait longtemps que j'étais pas venue surfer par ici et je viens de lire plusieurs articles d'un coup. je tenais à te dire que je partage l'avis de Madame Maurice, tu as des manteaux qui déchirent !

    RépondreSupprimer
  12. those polka dot tights are the best!

    RépondreSupprimer
  13. C'est bête, mais ça rend les choses un peu moins dures quand on voit que d'autres connaissent la dépression, mais arrivent à lui péter les dents.
    C'est génial que tu soies entourée de gens qui te soutiennent et te comprennent. Courage, m'dame.
    Ton bonnet déchire.

    RépondreSupprimer
  14. Je viens faire mon petit tour sur ton blog et je tombe sur cet article et je suis en "aaahhhh panique que dire que dire" devant mon écran (oui parce qu'en plus je ne commente jamais d'habitude mais je te suis depuis des mois, donc je débarque coucou)
    Pète-lui la nouille à cette dépression ! Et puis si tu n'y arrives pas, tu n'es pas une nulle pour autant, c'est pas ta faute et ce ne le sera jamais. Je ne supporte pas ces personnes qui blâment en disant "tu te rends compte iel déprime alors qu'iel a une vie de ouf" ouais mais il doit y avoir un moment où la vie de ouf, ça n'aide plus et finalement ça doit culpabiliser encore plus, alors qu'il n'y a que dalle à culpabiliser. Que c'est comme ça.
    Je te souhaite plein de courage et plein de tricot (j'en profite pour déclarer mon amour à ton bonnet jaune et violet, il est trop) et même une avalanche de chats en tricots. T'es cool comme personne (enfin tu as l'air à travers ce blog, donc je présume que tu l'es, est-ce awkward, oui)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup !!!!! J'espère que tu verras ma réponse, avoir des gens comme toi qui vous suivent, cela fait vraiment chaud au coeur !

      Supprimer