Pages

dimanche 11 septembre 2011

Elles sont pas chanmé ?




Hello !

Permettez-moi d'emprunter le champs lexical de la choupette Sara Forestier dans "L'Esquive" pour vous présenter - en action - mes bottines, peut-être pas de sept lieues, mais de mille feux, ça c'est sûr.

Il y a sur mon frigo, au moment même où je vous parle/écris, une photo de moi toute petiote, le soir du 24 décembre, devant le sapin, qui dans mon souvenir ému était immense, trop fière d'une robe de princesse blanche cousue de fils dorés avec un gros rubis en plastique sur le plastron.

Mon visage, à l'époque épargné par le nez disgracieux dont je devais hériter en tombant du lit de mes parents, exprime une putain de félicité, de bonheur complet que je ne pense sincèrement plus jamais ressentir.

Parce qu'on est enfant qu'une fois. Et qu'est-ce que c'était bon punaise !

Bon ben, ces bottines, c'est un peu la robe de princesse de mes 3-4 ans.

En moins bien quand même s'entend.





Deuxième point : ce pull, sans étiquette, il a deux trois défauts de maille dans le dos.

Bref, il a été tricoté main.

Je l'ai acheté pour une bouchée de pain à Guerrisol.
Depuis, je le chéris de toutes mes forces, et ce, pour plusieurs raisons.

D'abord parce qu'il rempli toutes les conditions requises pour me plaire :

- il est ancien et a traversé le temps avec grâce.

- il est beau et travaillé.

- et donc, il a certainement été tricoté, soit avec amour, soit sans, mais certainement avec application.

Le fait qu'il me revienne à moi aujourd'hui, c'est comme une forme de responsabilité.
Je l'ai donc tout de suite choyé plus que toutes mes autres frusques en l'emmenant illico au pressing.

Il m'est revenu plus blanc et comme rafraîchi.

Là tout de suite, y a une rediff de Delarue à la télé, ce qui va me pousser à lâcher le clavier pour zapper.

Parce que hein, faut pas déconner !

See U !





This Outfit :
Pull/sweater : chîné/thrifted
Skinnny : Zara
Bottines/boots : Miu Miu
Sac/bag : vintage