Pages

mardi 13 mars 2012

Man vs Wild



Hello !

Vous connaissez les "man vs wild", ces bons vieux films dont le but est de nous démontrer que la nature, elle fait bien ce qu'elle veut, et qu'en plus, on ferait bien de pas trop l'asticoter la mignonne.

L'un des plus notables du genre reste "Les dents de la mer", le film qui aujourd'hui encore, t'y fait réfléchir à deux fois avant de tremper tes fesses dans l'océan.

Ont suivi tout un tas d'opus de plus ou moins bonne qualité, mettant en scène tout ce qui pourrait menacer l'espèce humaine.

Fourmis, araignées, ouragan, crocodile...

Et donc aujourd'hui, loups.

Cette bonne vieille terreur de l'enfance qu'est le grand méchant loup, le voici, attaquant en meute. Ben oui, faut pas être biologiste pour savoir que le bougre aime s'accompagner de quelques potes pour battre la campagne ou casser la croute.

Dans Le territoire des loups, la croute c'est Liam Neeson et ses collègues foreurs, crashés dans le grand nord canadien.

Pas de pot, hein ?

Non seulement ils s'y caillent les miches, mais en plus ils font face à toute une bande de chiots affamés et se sentant un poil menacés.

Si quelques attaques sont particulièrement impressionnantes, malgré une parfois mauvaise utilisation de l'animatronic et des images de synthèse, cet affrontement entre deux espèces ne sert que de prétexte, pour peindre ces hommes - pères, maris, veufs - confrontés à l'inconnu, à la peur et à la mise à l'épreuve constante de ce qu'ils sont vraiment : des hommes, des vrais.

La scène finale atteint de vrais moments de grâce et la nature gelée, impartial témoin de la mort en marche ici-bas, n'a rien à envier à celle filmée par Terrence Malick.

Enfin, je ne vous conseille que vivement de rester après le générique, tant le dernier plan est riche de significations diverses.


See U !










This Outfit :
Pull/sweater : American Apparel
Shorts : vintage
Collier/necklace : Zara
Chaussures/shoes : JB Martin