Pages

lundi 17 décembre 2012

Black Christmas*


Hello !

Mon petit, moi aussi je me suis fendue d'une bonne vieille liste de Noël.
Avec tout ce que je veux dedans.
Et des choses que je n'aurais pas, parce que ça coûte une blinde, restons raisonnable.

1 - La blinde en question ? Cette paire d'escarpins Agent Provocateur.
Gros coup de coeur forcément, mais inaccessibles, forcément aussi.
Mais j'aime te vendre un peu de rêve...

2 - Ce livre de Geneva Vanderzeil, qui va me faire bouger ma viande pour réaliser des choses par moi-même, dont j'inonderai mon compte Twitter.
Ou bien qui prendra la poussière sur une étagère.  
Who knows ?

3 - Ce jeu vidéo, dont je suis accro, comme ton petit cousin de 10 ans.
La chose n'est pas glam, pas blog-mode quoi.
Mais c'est pas comme si j'en avais quelque chose à faire d'être glam, hein !

4 - Cette nouvelle traduction de L'Eneide par Paul Veyne.
Vu, à La Grande Librairie.
Même pas là pour te faire croire que je suis née avec un cerveau.
Truc de fou, j'en ai vraiment un et j'essaie de le nourrir sainement.

5 - Cette belle édition de Tess, ce p***** de chef-d'oeuvre de Roman Polanski, tragique et romantique, hanté par Nastassja Kinski. Ce qui fait beaucoup de ski.

6 - Avant Downton Abbey, que je viens enfin de découvrir et qui casse bien des briques, y'avait James Ivory pour peindre avec une certaine tendresse la bonne société anglaise de jadis.
D'où ce Chambre avec vue sublime.
Avec une Helena Bonham Carter, pas encore fâchée avec son peigne et jouant encore tout en finesse.

7 - La fameuse et interchangeable bougie Diptyque que tu as déjà vu partout.
Pardon mon chaton.
En plus je te mens là, je veux la trois mèches coton-neroli de Habitat, 35 boules la bête.
Aucun visuel trouvé sur la toile de la bête en question.
Mais la Tubéreuse de Diptyque tue sa mère quand même.
Donc, je te mens qu'à moitié.

8 - Ce livre dont on nous dit qu'il est édité par Tavi Gevinson.
Qui donc n'arrête pas d'en casser elle aussi, des briques.
Je vais pas m'étendre sur combien cette gamine me sidère tant elle est brillante.
Tant elle a tout pigé.

9 - Ce futal vintage vu sur Etsy.
 Et les 12 pages de favoris sur mon compte qui l'accompagnent.
Ouille, le choix est rude entre les robes qui démontent, les combis 80 funkys et les pompes démentes à petits prix.
 Etsy = la base.


10 - Enfin, Pulsions (Dressed to kill, c'est quand même mieux) sort dans une chouette édition blu ray.
La fin d'une frustration de ne pas posséder ce bijou de De Palma, tordu, vicieux et voyeur.

Voilà petiot, tu sais tout de ma liste au père Noël.  


See U !  


* Un p***** de beau film angoissant de ces bonnes vieilles 70, comme on en fait plus.