Pages

jeudi 10 mars 2011

Missouri




Hello !

"C'est où le Missouri ? - Ca doit être dans le milieu, mais je saurais pas le placer".

Voilà la discussion que mon homme et moi on a eu à la sortie de "Winter's Bone".

"Winter's Bone" mon film de 2011. Pour le moment hein !
Au début, j'y allais à reculons : "non, ça va être triste et en rentrant, je me mettrai à penser au meilleur moyen d'abréger cette souffrance intolérable qu'est l'existence humaine, avec son lot de soucis, tristesses et autres regrets !"

Finalement, non, vous le voyez, je suis toujours là.

Allez, j'vous fait le pitch : Ree a 17 ans et vit en plein milieu d'une forêt de cabanons dans le Missouri donc. Ree tient à son cabanon, son terrain, ses deux frères et soeurs dont elle s'occupe avec dévouement, sa mère cinglée, etc.

Seulement son paternel, qui vient de sortir de prison, a engagé la dite demeure en caution. Et est introuvable. Si pas de papa au tribunal dans une semaine, plus de cabanon.

Alors Ree la brave part à la recherche de Jessup (je rappelle qu'on est en plein Missouri, son oncle s'appelle bien Teardrop...), se cogne aux secrets de famille, aux gens taiseux et aux mystères du deal de meth, dans lequel l'intégralité de la communauté trempe, entre un détour à la foire aux bestiaux et un boeuf de banjo entre amis.






"Winter's Bone" est une chronique de la misère ordinaire, mais sans complaisance aucune, il ne s'agit pas de nous faire tirer la larme.

Il s'agit plutôt de nous faire un portrait d'une Amérique qui se démerde comme elle peut, qui s'entraide finalement pas mal, qui se serre les coudes.

Quant à la comédienne Jennifer Lawrence, l'interprète solaire de Ree, qui serre les dents et encaisse, elle n'aurait pas volé son Oscar.

Dommage.

See U !





This Outfit :
Veste/jacket : vintage (Etsy)
Chemisette/shirt : chinée/thrifted
Skinny : Zara
Chassures/flats : vintage Ferragamo

Noiraude : troisième étage de la Fnac des Halles !