Pages

vendredi 10 août 2012

Retour en terre fromagère


Hello !

Bouhouhou, j'ai quitté Berlin...

J'y ai passé une semaine, ne visitant que le musée de la photo et flânant, flânant, flânant...

Quelqu'un m'a demandé mes petites adresses.

Bon, je suis pas une référence de guides touristiques, mais je vais faire de mon mieux.

Kaffeemitte
Alias, "la cantine". On y était tout le temps fourrés. Pour une somme vachement modique, on mange de grosses tartoches grillées délicieuses, de vrais caramels machiatos, des pâtisseries maisons qui démontent...

Dans une ambiance hipster-bobo que certains pourraient trouver insupportable, mais les papilles passent outre.

Dans le quartier, le ventre plein, on fera un tour chez l'Urban Outfitters flambant neuf, American Apparel, COS...


Humana Vintage

L'Oxfam allemand. Viens rejoindre la bonne cause toi aussi, mais choisis l'échoppe vintage de l'association.

Dans le génial quartier Prenzlauer Berg, on fouille, on fouille et on trouve de tout !
Les prix y sont tout de même tes amis et le choix est vaste.

Chose non dédaignable, on paye avec sa carte de crédit !

Ne ris pas, malheureux, Berlin ne jure que par la carte...Maestro. Ta première carte bleue, qui te permettait de surtout pas trop dépenser en une semaine, etc.

Sinon, tout en cash dans les boutiques vintage, alors gare !


 Stiefelkombinat 

Tu sors de Humana Vintage, ton petit paquetage sous le bras, paf ! C'est juste en face.

Un empilement de valises t'accueillent sur le trottoir.

A l'intérieur, tu vas perdre tout ton argent précieusement économisé.

ZE friperie vintage de Berlin.

Choix de malade, toutes époques représentées, belles pièces.
Prix de petits à très grands (des bottes sublimes à 125 euros, que j'ai donc du laisser)

Et un alignement de pompes sur des kilomètres, rangées par pointures.

Le rêve du fana de frusques qui sent le temps passé.

On ne prend que le cash ici, attention.


Musée de la photographie/fondation Helmut Newton

Il y a quelques années, le plus grand photographe de mode, l'adorateur de la femme, a foncé dans le décor à Hollywood.

En revenant du zoo de Berlin, on hésite pas à aller admirer ses femmes insolentes, sur des reproductions géantes.

Si le rez-de-chaussée n'a pas grand intérêt, en prenant l'enfilade d'escaliers rouges, on accède au travail du maître.

Des tas et des tas de femmes superbes, nues, les poings sur les hanches, la bouche carmin et le regard fier.

Eros et Thanatos toujours étroitement liés.

La série Saddle (ma préférée) prend ici tout son sens.

Dans une petite alcôve, on découvre les clichés d'un ami de Newton, parti un été avec lui sur les lieux de vacances de son enfance.

Un Helmut Newton grand-père, le jean monté presque sous les bras, des airs de pépé de "Là-Haut", heureux comme un gosse, photographiant des ruines d'usines, des vacanciers sur la plage.

Touchant.


Sinon, on fonce au Burger King (parce qu'il y en a pas chez nous, que c'est dégueu mais bon en même temps), au Dunkin' Donuts du coin, dévorer des bagels succulents et des donuts qui seraient interdits par le ministère de la Santé chez nous, on prend le métro jamais bondé dans tous les sens.

Et on s'accorde une après-midi au magnifique Tiergarten.

See U !



This Outfit : 
Pull/sweater : American Apparel 
Shorts : Primark 
Chaussures/shoes : vintage 
Sac/bag : Urban Outfitters