Pages

dimanche 2 septembre 2012

The last high



Courtney Taylor-Taylor...

La première fois que j'ai entendu les Dandy Warhols, je sais même plus.

Ca devait être Bohemian like you, forcément.
Tout le monde connait cet hymne bobo-pop et ses hou hou hou.

Par la suite, j'ai vu 9 Songs.
Oui, j'ai vu 9 Songs, rooo ça va !

Entre deux scènes de galipettes non simulées impliquant les deux comédiens, dont on a plus jamais entendu parlées (j'appelle ça le syndrome Jane March : "si tu es acteur, abstiens-toi de trop donner dans le cul." Forcément, Jane March, L'Amant + Color of Night = carrière KO), un sublime live des dits Dandy.

The Last High, donc.

Et la voix plus ronronnée que chantée de Courtney Taylor-Taylor, le chanteur forcément sulfureux d'un groupe forcément glam.

Tu m'étonnes, avec un nom pareil.

Et une claviériste qui se pointait parfois sur scène simplement bardée de deux bouts de sparadrap sur les seins.

De Courtney, j'aime le nom mixte. Et le Taylor-Taylor, au départ né simplement Taylor.

Cet effet Lolita, ça me parle.

Donc, quand le groupe s'est pointé sur la scène de Rock en Seine, j'étais forcément plus sur terre.

Alors oui, la beauté diabolique de Taylor-Taylor a pris un coup. Ca s'appelle l'âge et avec lui, elle est devenue étrange.

Mais les yeux verts mi-clos et la moue éternelle restent inaltérables.

Et l'animal ronronne toujours.

Donc bon.

Pour parfaire ma connaissance de ce drôle de félin, j'ai filé sur le site du groupe.

J'y ai appris qu'il produisait son propre vin. Ca m'a fait sourire.

J'y ai découvert ses critiques de films lapidaires. Ca m'a fait rire.

J'ai constater que finalement, il était fort peu suivi sur Twitter. Ca m'a étonné, mais rassuré.

Cet homme-là est à l'image de son groupe : à multifacettes et toujours surprenant.

See U !

PS : je tiens à préciser qu'il suit un seul et unique compte Twitter, celui de MC Hammer, ça s'invente pas.




This Outfit : 
 Chemise/shirt : UO 
Le reste/everything else : vintage