Pages

mercredi 24 octobre 2012

Une semaine


Et quelle semaine !

Pour commencer, je vois enfin La mauvaise éducation, au détour d'une nuit d'insomnie.
Peut être l'atmosphère nocturne nimbe-t-elle chaque chose de quelque chose de magique, il n'empêche, les chefs d'oeuvre de Pedro Almodovar me manquent, lui qui ne sait plus que donner naissance à des Etreintes Brisées.
Là encore, ce regard tendre et compatissant qu'il pose sur ceux que nous appelons "marginaux" ne connaît pas d'égal.

Par la suite, je découvre Les seigneurs de Dogtown. Et tout un monde insoupçonné et fascinant. Les cheveux blonds et juvéniles et le corps hâlé et fatigué de Rebecca De Mornay, si peu à l'écran, tout m'emballe.
Je peux presque sentir le soleil et l'odeur des peaux iodées et bronzées.

Pour finir cette semaine ciné, je retrouve L'Anglais.
Je ne peux jamais dire qui y est le plus fantastique, entre Terence Stamp et Peter Fonda.
Quel vainqueur entre le sourire carnassier, presque doué de vie, du premier et le regard bleu dilué du premier ?

Passées ces émotions sur pellicule, mon petit frère, mon petit héros, mon petit bonhomme, a eu 20 ans.
 Mais nous, quand on se retrouve, c'est pour mieux s'affaler devant la télé jusqu'à cinq heures du matin.
 Il est juste parfait.

Enfin, mon homme, mon grand héros, mon grand bonhomme, a eu un certain âge (j'aime à garder quelques petites choses privées).
Le même jour, c'est ma fête et je reçois de lui un bon gros bouquin consacré à ma chère Hammer, le seul ouvrage consacré à la chose en France.
Il est juste parfait.

 Où s'adresser pour avoir plus de semaine comme celle-là ?

 See U ! 



This Outfit : 
Manteau/coat : Uniqlo 
Pull/sweater : Zara (acheté à Manon 
Jeans : Zara (ancienne collection) 
Chaussures/shoes : vintage 
Bonnet/hat : vintage